Pollution de l'air intérieur, habitat et santé

Sensibilisation aux produits chimiques émis par les matériaux de construction.

Ventilation
 

Ventilation

Si le contrôle et l'élimination des polluants à la source reste le moyen le plus radical et le plus efficace pour éviter toute pollution de l'air intérieur, une bonne ventilation, qu'elle soit naturelle ou mécanique est tout aussi indispensable si l'on veut obtenir un air ambiant de bonne qualité.

La ventilation dans une maison a plusieurs fonctions :

 

Autrefois, la ventilation des maisons se faisait naturellement par des infiltrations d'air non contrôlées dues le plus souvent au manque d'étanchéité des portes, des fenêtres et des chassis, etc... Mais de nos jours, pour des raisons d'économie d'énergie et en principe dans le but de nous assurer un meilleur confort, les constructions sont devenues étanches et le renouvellement de l'air indispensable à notre bien être et à notre santé se fait essentiellement par des systèmes de ventilation mécanique.

La conception, l'installation et la mise en oeuvre de cette ventilation mécanique contrôlée, plus couramment appelée VMC, doivent être conformes à la réglementation et aux DTU si on veut éviter tout accident comme celui qui est arrivé à la famille Mear.

L'habitation de la famille Mear est un vrai cas d'école et l'exemple même de ce qu'il ne faut pas faire en ventilation. Le système de VMC à simple flux dont est équipée cette maison a été mal conçu et mal installé. En effet, les entrées d'air neuf n'ont pas été réalisées. En raison d'une absence de ces entrées d'air et d'un manque d'étanchéité au niveau des plafonds, l'air aspiré par la VMC a transité par des zones déjà polluées par les bois traités (Pentachlorophénol, Lindane, Toluène) et par le Formaldéhyde émis par des panneaux de particules des caches moineaux et des closoirs. La VMC n'aura donc fait qu'aggraver la pollution de l'air intérieur de la maison au lieu de la réduire. La bouche d'extraction de la cuisine, de diamètre nettement insuffisant, n'était pas reliée au groupe extracteur du système de ventilation, ce qui est interdit par la réglementation. Le diamètre de sortie en toiture du conduit d'évacuation de l'air vicié était très insuffisant, Ø de 80 mm au lieu de 150 mm.

Les conséquences de telles erreurs sont très graves puisqu'elles auront provoqué la sensibilisation des époux Mear à divers produits chimiques notamment au Formaldéhyde. Ces derniers ont maintenant acquis une sensibilisation aux produits chimiques multiples, appelée MCS (Multiple Chemical Sensitivity).

 

N'oubliez pas que la ventilation est un élément fondamental dont vous devez particulièrement surveiller la conception, l'installation et l'entretien.

 

Vous trouverez dans le guide "Nos maisons nous empoisonnent, guide pratique de l'air pur chez soi" aux éditions Terre Vivante, toutes les informations sur les différents systèmes de ventilation et des moyens simples qui vous permettront de voir si votre système de ventilation est conforme à la réglementation.

 

 Début de la page / Page d'accueil / Bienvenue / Témoignage / Polluants / Effets sur la santé / Solutions /

Réglementation / Dernières nouvelles / Lu dans la presse / Autres liens / A Lire / Ecrivez moi