Lu dans le Télégramme de BREST du 18 novembre 1995

 

Bois traité toxique : ils ne supportent plus l'air de leur maison

BREST (29) Depuis plusieurs années, un Brestois se bat pour faire reconnaitre que les problèmes de santé dont il souffre ainsi que sa femme, sont la conséquence d'une pollution intérieure de leur maison par des produits chimiques.

La pollution est une préoccupation générale, mais l'on pense rarement aux problèmes posés par les produits chimiques utilisés pour coller ou traiter des matériaux. Les époux Méar ont mis plusieurs mois à trouver l'origine de leurs malaises après avoir emménagé dans leur maison neuve au Stangalard, à Brest , en novembre 1989.

Rhinite chronique

"Lorsque nous avons ressenti les premiers symptômes : muqueuses et yeux qui piquent, fatigue permanente, saignements de nez, rhinites chroniques, troubles du sommeil.. on s'est posé beaucoup de questions. Rapidement nous nous sommes aperçus qu'il n'y avait pas d'entrée d'air dans les fenêtres et que la ventilation était globalement défectueuse, mais celà n'expliquait pas tout " dit Georges Méar, commandant de bord sur 747 à Air France. absent au moins 15 jours par mois, il n'a pas ressenti aussi vite les mêmes symptômes que sa femme à la suite de leur emménagement dans leur maison de conception contemporaine.

Ainsi, ils ont passé en revue tout ce qui était possible de provoquer une irritation : du carrelage ancien aux plantes vertes exotiques...mais sans trouver le responsable. "J'avais lu un article sur les problèmes provoqués par les bois traités. Nous avions bien un bardage important en red cedar, mais il se situait à l'extérieur de la maison, j'ai donc écarté cette hypothèse jusqu'au jour où j'ai eu l'idée de démonter un panneau de contreplaqué : j'ai atteint les tasseaux de support du bardage."

PCP et formol

"En faisant mon enquête j'ai appris que ces tasseaux étaient traités au lindane, un insecticide et au pentachlorophénol dit PCP très toxique puisqu'il est interdit dans plusieurs pays et depuis peu en France".

Les défauts de construction ont aggravé le problème puisque la ventilation faisait circuler de l'air provenant des parties traitées au PCP.

Au fil de recherches poussées menées en prenant deux mois de congé sans solde chaque année, M. Méar découvre aussi d'autres composants irritants, comme les colles à l'urée formol que l'on retrouve dans différents meubles et dans le contreplaqué, très présents dans tous les faux-plafonds, les portes et étagères de leur maison.

"On m'a trouvé lors d'une prise de sang en novembre 1992 des anticorps spécifiques indiquant une sensibilisation au formol. Nous avons vu des médecins spécialistes de ces intoxications qui nous ont confirmé que nos symptômes étaient bien imputables au PCP (pentachlorophénol) et au formol. Le problème est qu'aujourdhui nous sommes devenus hypersensibles aux odeurs de formol, de colles, de bois traités ou de gaz d'échappement... Or les formaldéhydes sont présents partout, nous n'avons pas pu trouver une autre maison où on se sentirait bien", ajoute M. Méar. "Les conséquences personnelles sont importantes puisque nous vivons le moins possible dans la maison".

Une condamnation du tribunal

L'affaire a été jugée dernièrement par le tribunal de Grande Instance de Brest qui a condamné l'architecte et le responsable de la ventilation pour les malfaçons, sans toutefois donner raison aux époux Méar sur le plan médical, estimant que "rien ne permet d'établir que l'occupation de la maison ait constitué le facteur déclenchant des troubles".

"On s'interroge sur l'utilité de faire appel en raison du véritable parcours du combattant, notamment face aux experts, qu'il a fallu suivre", dit M. Méar qui a reçu plusieurs lettres de personnes ayant rencontré des problèmes similaires, ce qui l'a décidé à porter son cas sur la place publique.

Pour les époux Méar, l'issue n'est pas évidente. Difficile de trouver une nouvelle maison totalement exempte de ces polluants. Reste la solution de tout casser et de retirer tous les bois collés ou traités..."

Catherine Le Guen

Paged'accueil / Débute de page / Bienvenue / Témoignage / Polluants chimiques / Ventilation /

Effets sur la santé / Solutions / Réglementation / Lu dans la presse / Autres liens / Ecrivez moi /