Courrier et Commentaires du Professeur Nicholas Ashford

Courrier du Professeur ASHFORD à Monsieur MEAR

Objet:

Date: wed, 31 Dec 1997 15:37;21 -0500

Cher Mr Mear,

Dans votre lettre du 21 Novembre 1997, vous citez une exposition au formaldéhyde, au pentachlorophénol (PCP), au lindane, et au toluène que vous associez avec les débuts de votre sensibilité chimique. Le formaldéhyde est bien entendu un sensibilisant classique connu de la plupart des allergologues. Le pentachlorophénol a été associé au "syndrôme des produits de préservation des bois", qui fait l'objet de beaucoup d'attention en Allemagne et en Hollande parce qu'il entraine les types de problèmes que vous signalez. Je vous envoie par la poste aujourd'hui un article scientifique récent contrôlé par des pairs qui cite les problèmes dus au bois traités par le PCP. Je vous envoie aussi notre rapport européen qui traite le problème du PCP. Le lindane est un pesticide que les patients identifient souvent à la sensibilité chimique.

Je vous envoie également un article de Miller scientifiquement contrôlé par des pairs concernant les symptômes signalés que l'on associe soit a une exposition a des pesticides soit a une rénovation. Les données suggèrent très fortement que les problèmes expérimentés par ces deux groupes ne sont pas d'ordre psychogénique, et les membres de chaque groupe font état d'affections remarquablement cohérentes.

Les problèmes que vous subissez peuvent évidernment être provoqués par votre expérience de rénovation, d'autant plus que le formaldéhyde, le PCP et le lindane y sont impliqués Si vous arrivez a vous procurer notre nouveau livre, les bases scientifiques de vos problèmes telles que nous les comprenons aujourd'hui y sont largernent examinées.

Meilleurs voeux pour la nouvelle année.

Nicholas A. Ashford, Ph.D., J.D. Professeur de Technologiee et de Réglementation, Institut de Technologie du Massachusetts et Professeur Adjoint de l'Ecole de Santé publique de l'Universite de Harvard

Nicholas A. Ashtord est Professeur de Technologie et de Réglementation à I'institut de Techologie du Massachusetts, ou il dorme des cours de droit et de réglementaion environnementale; de Technologie, de Droit et d,Environnement du travail; de développement Durable, Commerce et Errvironnement. Le Dr. Ashford est maître de conférence au Centre de Technologie, de Réglementation et de Développement lndustriel à l'Ecole d'linginiérie, et à la Section des Relations Industrielles de l'Ecole de Gestion Sloan. ll Détient un Ph.D. de Chimie et un diplôme de droit de l'Université de Chicago, où il a obtenu une licence d'Economie.

Le Dr. Ashford est l'auteur d'un ouvrage majeur pour la Fondation Ford, Crise sur les Lieux de Travail: Maladie protessionnelle et Accident du travail, publié par le MIT Press en 1976 et toujours imprrirné.Récemment il a eté co-auteur de trois autres livres: "Surveillance des Travailleurs en matière d'Exposition et de Maladie" (199O, John Hookins University Press); "Exposition aux Produits Chimiques: Faibles Niveaux et Grands enjeux" ( deuxièrne édition 1997, John Wiley Press) et "Technologie, Droit et environnement du Travail (seconde édition 1996, island Press).Il a été participant publique et président du Comité National Consultatif de la Santé et de la Sécurité, membre du Conseil Consultatif Scientifique de l'EPA et plus récemment président du Comité d'lnnovation Technologique et d'Economies du Conseil Consultatif National de l' EPA pour la Réglementation et la Technologie Environnementale.

Le Dr. Ashford est membre important de "'Association Américaine pour les Progrès de la Science et conseiller pour le Programme Environnemental des Nations Unies.

Le Dr. Ashford s'intéresse à la recherche dans le domaine de la législation réglernentaire et de l'économie; l'élaboration des règlements gouvernementaux pour favoriser à la fois l'innovation technologique et les améliorations dans la santé, la sécurité et la qualité de l'environnement; la prévention de la pollution et d'une production plus propre/ fondamentalement plus sûre; les conséquences de la responsabilité juridique dans 1'amélioration des produits et dans les méthodes de sécurité; les conséquences des expositions aux produits chimiques à de faibles niveaux; Le développement durable, le commerce et l'environnement; dans la participation au travail de changement dans la technologie; dans la jusžice environnementale. Il a développé des méthodologies pour les prises de décision dans la réglmentatin des produits chimiques et a fait beaucoup de recherches sur les conséquences de la réglementation sur l'innovation technologique dans l'industrie des produits chimiques, des produits pharmaceutiques et de l'automobile.

 

 


Commentaires du Professeur Nicholas Ashford sur des extraits du rapport de l'Expert Gerault

pièce 26

1/ Suite à notre échange de lettres en décembre 1997, je vous envoie quelques informations concernant notre procédure judiciaire en France. L'expert, Mr Gerault vient d'établir son rapport. Il admet que ma femme et moi même avons développé le MCS, mais il considère que ce syndrome devrait être attribué au stress lors de l'entrée dans notre maison neuve et non a la pollution par les émissions de produits chimiques provenant des materiaux de construction.

Commentaire du Professeur Ashford:

Il n'existe pas de fondement à ces conclusions. Le stress et d'autres explications psychogéniques sont des diagnostics d'exclusion. Il n'existe pas de preuve pour ses conclusions.

2/ (extrait du rapport Gérault) : "Mr Ashford dans son fax cherche surtout a promouvoir son livre, ce qui nous oblige à considérer ses conclusions avec prudence et critique."

Commentaire du Professeur Ashford:

Quelle insulte. Pourquoi voulez vous que j'essaie de faire la promotion de notre livre qui est en Anglais a une société francophone qui est essentiellement monolingue. Ce livre est une des analyses les plus importantes qui aient été faites du problème sur le terrain. Nous avons été désignés pour le prix international du Roi Faisal ($ 200,000) en médecine (maladies allergiques)-- et avons déjà gagné le prix Maceddo de l'Organisation Mondiale de la Santé. Cet homme est un ignorant.

3/ (extrait rapport Gérault): "à titre d'exemple, il y a une dizaine d'années parmi les COV, c'était surtout les solvents chlorés qui étaient accusés, puis ensuite les pesticides, enfin les aldéhydes (formaldéyde) et actuellement les produits biologiques: acariens, pollens, en 1998 les recherches s'orientent vers les chlamidiae ! Il y a donc un effet de mode qui traduit bien les incertitudes du facteur psychologique. "

Commentaire du Professeur Ashford:

S'il lisait le livre il pourrait commencer a comprendre que certains produits chimiques jouent un rôle dans la phase initiatrice de la maladie et d'autres dans la phase de déclenchement.

4/ (extrait rapport Gérault) :"il faut également rapporter que la cause supposée est le plus souvent signalée par le patient lui même, ce qui est une des grandes caractéristiques de ce syndrome"

Commentaire du Professeur Ashford:

Evidemment, il n'existe pas pour le moment d'appellation pour cette classe de maladie.

5/ (extrait rapport Gérault) :"apparition après une exposition aigüe traumatisante a une substance chimique ou alors a une exposition repétée a des doses faibles habituellement considerées comme inoffensives et non toxiques, mais que le malade considère comme toxiques et qui le traumatisent."

Commentaire du Professeur Ashford:

Mais la Toxicologie classique ne l'explique pas.

6/ (extrait rapport gérault) :"ce traumatisme psychique nécessaire au déclenchement de ce syndrome peut également être un stress n'ayant rien à voir avec l'exposition aux substances chimiques."

Commentaire du Professeur Ashford:

Très improbable et n'a jamais été documenté dans une étude quelconque.

7/ (extrait rapport Gérault) :"une autre caractéristique de ce syndrome est que se sont le plus souvent les malades qui font le diagnostic de cette maladie en déterminant les causes qu'ils tendent par la suite a imposer aux nombreux médecins qu'ils vont consulter."

Commentaire du Professeur Ashford:

C'est son opinion.

8/ (extrait rapport Gérault) :"une des caractéristiques cette fois du malade atteint de ce syndrome est qu'une fois qu'il aura fait son diagnostic il n'aura de cesse de faire reconnaitre sa maladie. La non reconnaissance par les autorités médicales et judiciaires (ces malades cherchent plus souvent que les autres a obtenir réparation en justice et sont volontiers procéduriers) provoque une aggravation de leur état."

Commentaire du Professeur Ashford:

Il écoute les conseillers de 1'industrie chimique et leur propagande.

9/ (extrait rapport Gérault) :"à l'heure actuelle il semble se dégager un consensus pour considérer que cette maladie a une origine plurifactorielle, qu'elle apparait sur un terrain anxieux.."

Commentaire du Professeur Ashford:

il n'existe pas de preuve pour cette affirmation.

(extrait rapport Gérault :"...qu'un stress est nécessaire a son déclenchement..." )

Commentaire du Professeur Ashford:

Il n'existe pas de preuve pour cette affirmation-- ce n'est que son opinion et elle est fausse.

(extrait rapport Gérault) :"... que le diagnostic et l'origine des troubles sont donnés par le malade lui même, que ces malades consultent plus fréquemment que les autres, en particulier pour faire reconnaitre leur maladie etc.."

Commentaire du Professeur Ashford:

Plusieurs consultations sont nécessaires étant donné que les médecins ne comprennent pas ce problème.

10/ (extrait rapport Gérault) :"pour ce qui est du traumatisme psychique, Monsieur Ashford le précise lui même dans ses publications (d'autres études devraient être faites pour déterminer les mécanismes pathophysiologiques et psychologiques qui sont a l'origine de cette condition couteuse). Toutes les publications consultées dont nous faisons référence dans notre rapport font état de cet aspect psychologique."

Commentaire et conclusion du Professeur Ashford:

Nous avons passé en revue toute la littérature mondiale sur les preuves de causes psychogéniques. Aucune n'est convaincante. Son ignorance pourrait être dissipée s'il prenait la peine de lire le livre.

Mr Mear, Vous ne pouvez pas convaincre des personnes ignorantes et non averties.


Retour judiciaire / retour conclusions avocat /

Extrait de "Chemical Exposures Low Levels and High Stakes" (Second Edition Nicholas A. Ashford Clandia S. Miller

page 256

Il existe deux écoles de pensée principales ou deux théories fondamentales qui guident ou divisent les chercheurs sur le MCS: (1 ) le MCS est un état psychogénique et (2) le MCS est un état organique. Quelques chercheurs, en particulier ceux qui examinent la sensibilisation olfactolimbique, ont opté pour une approche bio-psychosociale du MCS et soutiennent que les produits chimiques et le stress peuvent, ensemble ou d'une manière indépendante, altérer le système neuro-chimique de l'organisrne et provoquer la maladie. Tous les troubles et les maladies se prêtent a une approche bio-psychosociale. Par contre, il serait désastreux que les médecins se mettent a supposer que le cancer est causé avant tout par le stress ou qu'on puisse le soigner essentiellement en intervenant psychologiquernent. Le rôle des facteurs psychologiques dans le MCS reste encore indéterminé, mais on ne doit pas être considére comrne majeur tant que celui des expositions chimiques n'a pas été élucidé d'une facon minutieuse et scientifique - c'est à dire par des épreuves placebo contrôlées en double aveugle effectués dans un environnernent contrôlé pour s'assurer des causes physiques de déclenchement chez des individus déjà sensibles et par l'étude des expositions qui precedent l'apparition de cet état.

Selon notre point de vue, tant que ces approches directes du problème n'auront pas été examinées, ceux qui continuent à prornouvoir des théories psychogéniques non contrôlées et incontrôlables du MCS ont une part de responsabilité dans le problême. Leur lobbying auprès des décideurs et autres législateurs a contribué à étendre l'inertie gouvemementale sur cette question, rendant impossible l'obtention de fonds pour la réalisation des études indispensables specialement orientées vers le MCS. Plusieurs de ceux qui préconisent des explications psychologiques lors de réunions patronnées par le gouvernement et dans la litterature scientifique sont des porte-parole remunérés par des entreprises ou des conseillers ayant des conflits d'interêts financiers. Généralernent ces conflits d'interêts sont occultés lors de leur participation aux colloques scientifiques quand ils rédigent des articles scientifiques et quand ils sont membres des jurys et commissions officielles ou participent à l'examen des demandes de subventions. Il faut que les décideurs et les éditeurs de revues specialisées reconnaissent et rémédient à cette injustice épouvantable. Quand une demande de subvention est réexaminée les remarques faites par un simple critique qui est "contre" le MCS (ou qui croit ou qui a entendu dire qu'il est psychogénique) peuvent jeter un froid sur le reste du groupe et tuer efficacernent cette demande. Seul un scientifique bien informé en matière de MCS, avec un franc-parler et un esprit a la fois critique et ouvert, peut contrer ces remarques. Il faut espérer que la récente apparition de théories solides et contrôles du MCS mettant en cause les produits chimiques et la disponibilité de modélisations animales appropriées convaincront les décideurs et ceux qui accordent des subventions persuaderont, de la nécessite de repondre en urgence aux questions fondamentales concernant le rôle joue dans le MCS par les expositions à de faibles niveaux de produits chimiques et que les réponses sont effectivement à la portée d'une approche scientifique de première qualité.

Retour Judiciaire / retour conclusions avocat / retour conclusions avocat, page 87 /

/ retour Dire 2 remarque 53c /