20 questions pour attirer votre attention et leurs réponses ....

 Andrea Desjardins (C) 2001

Ce texte est une traduction d'un document publié par Andréa Desjardin sur sont site à l'adresse suivante

http://www.herc.org

 

Si vous souffrez de maux de tête chroniques, de migraines, d'asthme, d'allergies, d'un blocage chronique des sinus, de douleurs articulaires, de fatigue chronique, ou de tout autre vague symptôme auxquels votre médecin ne peut donner une explication médicale, leur cause se trouve peut-être dans votre environnement. Les habitations, les écoles, les lieux de travail et les centres commerciaux , en fait tout environnement intérieur, peuvent cacher des polluants chimiques et biologiques susceptibles de provoquer des ennuis de santé chroniques. La première chose à faire pour accéder à un mode de vie plus sain est de chercher à comprendre votre environnement et les différents facteurs qui peuvent contribuer à vos troubles.

Le but de ce document, composé de questions et de réponses, n'est pas d'alarmer, mais de susciter une réflexion sur l'impact que peuvent avoir nos choix personnels sur notre propre santé et notre bien-être ainsi que sur ceux des membres de notre famille, de nos amis et des personnes qui nous entourent; en d'autres termes, pour vous aider à faire le lien entre votre santé et votre environnement.

Si nous voulons réduire les toxiques dans notre environnement, nous devons changer notre façon de le voir et modifier nos choix. Espérons que ce document vous aidera à commencer à voir différemment les produits que vous utilisez et la façon de les utiliser. Pour beaucoup, un retrait complet des substances toxiques de notre environnement peut paraître irréaliste, mais toute réduction aussi faible soit-elle est déjà une amélioration. Au bout d'un certain temps, vous trouverez peut-être qu'il est plus facile que vous ne le pensiez de réduire votre utilisation des produits nocifs qui vous entourent.


1. Qu'entendez vous par le mot "environnement"?

2. Quels sont les symptômes que l'on peut attribuer à une exposition environnementale ?

3. Qui peut être affecté par une exposition environnementale?

4. Quels sont les produits considérés comme nocifs ?

5. Où peut-on rencontrer ces produits ?

6. Parmi les produits répertoriés, quels sont ceux auxquels il faut faire le plus attention ?

7. Quand est-ce que je suis exposé ?

8. Comment suis-je exposé à des substances nocives ?

9. Quelle est la quantité de substance à laquelle je dois être exposé pour qu'elle soit nocive pour moi ?

10. Comment puis-je connaître la nature du produit que j'utilise ?

11. Pourquoi dois-je faire attention si un produit utilisé occasionnellement contient des substances toxiques ?

12. N'ais-je pas le droit de choisir si je dois utiliser ces produits ou non ?

13. Est-ce que j'attraperai le cancer si j'utilise un produit contenant une substance cancérogène ?

14. Si j'utilise un produit toxique mais non cancérogène, est-ce que je peux avoir des problèmes bien après le moment où je l'ai utilisé ?

15. Les substances contenues dans les produits d'hygiène corporelle sont-elles nocives pour moi ?

16. Comment est-ce que je peux savoir si mes symptômes sont dus aux produits d'entretien et aux produits de soins personnels ?

17. Pourquoi les fabricants sont-ils autorisés à vendre ces produits s'ils sont vraiment dangereux pour la santé ?

18. J'aime vraiment utiliser un parfum, pouquoi devrais-je y renoncer ?

19. Pourquoi dois-je utiliser des produits ne contenant pas de parfum ?

20. Comment puis-je démontrer que je ne peux pas travailler avec des parfums autour de moi ?


Qestion: Qu'entendez par le mot "environnement"?

 On entend généralement par "environnement" le monde qui nous entoure. L'utilisation habituelle de ce terme a trait au sol, à l'eau, à la flore, à la faune et à l'air qui constituent notre planète, mais dans son sens véritable on inclut également notre environnement personnel. Quand nous pensons à la pollution environnementale, nous pensons habituellement à la pollution de l'eau et de l'air à l'extérieur de nos maisons, mais cette pollution comprend également celle de l'air à l'intérieur de nos maisons et des autres locaux.

Retour

 

Question: Quels sont les symptômes que l'on peut attribuer à une exposition environnementale ?

 Nombreux sont les symptômes qui peuvent être rattachés à une pollution environnementale provoquée par une utilisation fréquente de certains types de produits de consommation. Ces symptômes sont rarement une menace pour notre vie, mais beaucoup d'entre eux sont gênants et peuvent conduire à une diminution de nos fonctions et de notre qualité de vie. Il apparaîtrait même qu'une exposition à long terme à certains polluants pourrait en fait avoir des conséquences durables sur la santé pouvant aller jusqu'à l'invalidité.

Parmi les symptômes qui peuvent être provoqués par l'utilisation des produits de consommation, citons les maux de tête, l'asthme ou d'autre difficultés respiratoires, la fatigue, les vertiges, la torpeur et les bourdonnements d'oreille, les difficultés de concentration, les allergies, la douleur, les problèmes de sinus, et de fréquentes infections, pour n'en citer que quelques-uns. Les symptômes sont tellement variés que pratiquement tout symptôme qui ne peut être attribué à une maladie organique peut trouver son origine dans un facteur environnemental ou dans quelque chose de ce genre. Il n'existe pas de liste exhaustive ni de tableau type de symptômes et on se trompe souvent dans le diagnostic qui est un véritable coup de poker.

Le problème est que plus longtemps on ignore ces symptômes, plus ils risquent de devenir chroniques, même lorsqu'il n'y a pas d'exposition évidente.

Retour


Question: Qui peut être affecté par une exposition environnementale ?

N'importe qui peut développer des symptômes s'il est suffisamment exposé à une substance. Les jeunes sont particulièrement vulnérables car leur système nerveux, le foie, les reins et les autres organes sont encore en cours de croissance, ce qui les rend plus sensibles aux effets toxiques des substances chimiques contenues dans de nombreux produits de consommation. Les personnes dont le système immunitaire est déficient, celles qui ont un système nerveux sensible et celles qui ont des allergies ou d'autres troubles sont également plus vulnérables, mais personne n'est complètement à l'abri.

Retour


Question: Quels sont les produits considérés comme nocifs ?

On trouve dans la maison de nombreux produits qui peuvent contenir des substances potentiellement dangereuses. Citons:

- Les détergents et les produits de nettoyage

- Les solvants

- Les peintures, les vernis, les laques et les encres

- Les colles

- Les parfums

- Les textiles (tissus, tissus d'ameublement, moquettes)

- Les matériaux de construction (contreplaqué, matériaux isolants, etc.)

- Les produits de soins corporels

- Les pesticides

- Les produits pour l'automobile

Dans chaque catégorie, tous les produits ne contiennent pas de substances potentiellement dangereuses, mais beaucoup en contiennent.

Retour


Question: Où peut-on rencontrer ces produits ?

Tous ces produits peuvent être achetés pour être utilisés dans et autour de la maison, mais beaucoup d'entre eux sont également utilisés sur les lieux de travail et dans d'autres lieux publics. En fait, ils sont ubiquitaires. Sorti de la maison, on est surtout exposé aux produits de nettoyage et aux pesticides.

Retour


Question: Parmi les produits répertoriés, quels sont ceux auxquels il faut faire le plus attention ?

Parmi les produits répertoriés, les pesticides et les produits de nettoyage contenant des éthers de glycol sont ceux qui présentent le plus de risque. En effet, on a constaté que dans de nombreux cas ils provoquaient des dégâts sur le système nerveux et sur d'autres organes. D'autre part, nombreuses sont les personnes qui peuvent être exposées à ces substances sans le savoir. Il est particulièrement inquiétant de constater qu'on ajoute maintenant aux pesticides des substances qui servent à masquer les odeurs sont maintenant ajoutées aux pesticides. Il en résulte que l'odeur qui servait d'alarme après leur application ne constitue plus un signal d'alerte sûr. Les produits contenant des éthers de glycol sont particulièrement préoccupants. En effet, on les retrouve dans de nombreux produits de nettoyage et on sait maintenant, qu'ils sont bien plus toxiques pour le système nerveux qu'on ne le pensait.

Retour


Question: Quand est-ce que je suis exposé ?

En principe on peut être exposé dans tout environnement intérieur. Tous les lieux publics sont nettoyés avec des produits de nettoyage de surface, et des parfums sont utilisés pour désodoriser ou parfumer l'air. Il est fréquent que de nombreux lieux publics soient également traités avec des pesticides.

A la maison, nombreux sont les produits de consommation que nous utilisons tous les jours et qui contiennent des substances chimiques pouvant être dangereuses pour notre santé. Parmi ces produits citons: les produits de nettoyage de la maison, les produits de finition contenus dans les tissus, le formaldéhyde contenu dans les panneaux de particules, etc., les pesticides, les désodorisants, les fournitures pour l'artisanat, les fournitures pour l'entretien de la maison (peintures, teintures, etc.), et bien souvent, les produits d'hygiène corporelle tels que les shampooings, les laques pour les cheveux et les parfums. Nous savons déjà que certains de ces produits sont dangereux, mais d'autres que nous pensions inoffensifs ne le sont pas en fait.

Retour


Question: Comment suis-je exposé à des substances nocives ?

Au moment de leur emploi, ces produits peuvent pénétrer dans l'organisme de différentes façons: par inhalation, par voie cutanée, par les membranes des yeux et des muqueuses et par ingestion. La plupart des produits que nous utilisons s'évaporent dans l'air que nous respirons et dans certains cas de petites gouttelettes de produit peuvent se déposer sur différentes surfaces dans la maison. Ces gouttelettes peuvent s'évaporer dans l'air de la pièce ou venir en contact avec la peau lorsqu'on touche une de ces surfaces. Ainsi, on peut être exposé bien après que le produit ait été utilisé.

Le manque de connaissance que nous avons en ce qui concerne les produits que nous utilisons est encore compliqué par la trop grande confiance que nous avons dans les étiquettes de mise en garde. Dans cette joyeuse ère de procédure que nous vivons, nous commençons à croire que les étiquettes de mise en garde sont une façon pour les fabricants de couvrir leurs arrières contre une procédure judiciaire, plutôt qu'une volonté réelle de leur part de nous prévenir des dangers que peuvent représenter pour notre santé les produits que nous utilisons. De plus, les effets potentiels de ces produits sur la santé peuvent très bien ne pas être correctement couverts par les étiquettes de mise en garde qui dans ce cas ne donnent pas les risques réels que présente l'utilisation fréquente d'un produit.

Retour


Question: Quelle est la quantité de substance à laquelle je dois être exposé pour qu'elle soit nocive pour moi ?

C'est une question à laquelle il n'y a pas de réponse concrète. On peut donner plusieurs réponses à cette question: 1) L'effet cumulatif des expositions à plusieurs produits; et 2) la valeur limite à laquelle toute personne aura des problèmes de santé.

Tout d'abord, nous utilisons tellement de produits différents dans nos maisons, et les sources d'exposition sont si nombreuses qu'on ne peut avoir une image réelle du problème si nous considérons chaque produit pris individuellement. N'être exposés qu'à un produit est une chose, mais ce n'est jamais le cas. Les fabricants ne tiennent pas compte du fait qu'un consommateur puisse utiliser d'autres produits similaires simultanément quand ils affirment que leurs produits sont sûrs lorsqu'on respecte leur notice d'utilisation. Il est possible que les expositions cumulées puissent dépasser les valeurs limites de sécurité lorsqu'un consommateur utilise plusieurs produits contenant des substances similaires. Et celà en supposant que tous les produits sont utilisés suivant les recommandations du fabricant. De plus, les produits utilisés à l'intérieur de la maison se diffusant dans l'air, les substances chimiques qu'ils contiennent peuvent demeurer dans cet air longtemps après leur utilisation, sauf en cas d'apport d'air extérieur important. En outre, les surfaces poreuses comme la moquette, les tentures, la literie, les fauteuils et bien souvent les murs, peuvent absorber les substances chimiques et les réémettre pendant un certain temps. Il est fréquent que les substances chimiques voient leurs concentrations augmenter dans l'air intérieur au moment de l'utilisation des produits, provoquant ainsi une exposition continue des personnes vivant dans la maison. Les concentrations de polluants peuvent rapidement augmenter dans l'air intérieur lorsque plusieurs produits sont utilisés dans la maison et les personnes qui y vivent n'ont pas nécessairement conscience des niveaux atteints.

A titre d'exemple et pour vous montrer combien les substances chimiques contenues dans les produits d'entretien peuvent être persistantes, on a relevé des concentrations élevées de chlorpyrifos dans la moquette et le mobilier, jouets des enfants compris, et celà plus de 10 ans après que le produit ait été utilisé pour la dernière fois dans la maison.

Il est difficile de prévoir les effets d'une exposition environnementale étant donné que chacun réagit différemment lorsqu'il est exposé aux produits chimiques. Apparemment certaines personnes peuvent être exposées à un polluant à des concentrations élevées et n'avoir aucun symptôme de maladie, alors que d'autres peuvent en présenter dès qu'elles sont exposées. Le plus souvent, on peut réagir violamment à un polluant et n'avoir aucune ou très peu de réaction à d'autres.

Le fait que certaines personnes en bonne santé puissent être sensibilisées lors d'une exposition unique, qui modifie leur réaction à une exposition environnementale, complique encore les choses. Ou bien elles peuvent subir plusieurs expositions simultanément, expositions qui cumulées provoquent des réactions qui n'auraient pas lieu autrement. L'exposition simultanée à un pesticide et à un autre produit irritant en est l'exemple le plus courant. Les pesticides ont tendance à modifier les capacités du foie, premier organe de décontamination de l'organisme, à traiter les substances chimiques qui se trouvent dans le sang. Si ce processus de décontamination est altéré l'élimination des substances chimiques contenues dans le sang n'est pas assez rapide pour éviter une intoxication.

Leurs dispositions génétiques peuvent être une des raisons pour lesquelles les individus n'ont pas les mêmes capacités de détoxification des polluants environnementaux. Les individus n'ont pas les mêmes capacités de détoxification des substances chmiques présentes dans leur environnement. d'un côté, certaines personnes peuvent rapidement métaboliser et excréter une substance chimique qui pénètre dans leur organisme, réduisant ainsi ses effets toxiques. De l'autre côté, d'autres n'ont peut être pas la capacité de métaboliser assez rapidement les substances chimiques qui s'accumulent alors dans leur organisme ou qui restent suffisamment longtemps dans le sang exerçant ainsi leurs effets toxiques. En d'autres termes, les individus sont très différents dans leur capacité à supporter une exposition chimique, mais cette différence n'est généralement pas prise en considération lorsqu'on calcule les effets toxiques potentiels d'un produit.

Si on tient compte de ces considérations, il est par conséquent impossible de dire si un produit est sans danger pour être utilisé dans tous les cas. Un fabricant ne prend malheureusement pas en compte ces paramètres lorsqu'il détermine la composition d'un produit, même si ce dernier ne contient qu'une faible quantité de substances toxiques.

Retour


Question: Comment puis-je connaître la nature du produit que j'utilise ?

Pour savoir ce qui se trouve dans un produit il faut en connaître la nature. La réglementation exige l'étiquetage de toutes les substances contenues dans les produits d'hygiène corporelle. Il est donc relativement facile de lire ces étiquettes et de choisir les produits les plus sains. La réglementation sur l'étiquetage ne concernant aucun autre produit de consommation, il peut donc être difficile pour vous de connaître le contenu de votre produit de nettoyage préféré.

La première chose à faire si vous voulez essayer d'identifier les substances contenues dans un produit est d'appeler le fabricant et de lui demander une fiche de sécurité de ce produit. Ce document n'est établi que pour les cas d' incendie ou de fuite importante d'un produit. Cette fiche contient les informations essentielles pour les pompiers et le personnel de sécurité et, en principe, les noms chimiques de toutes substances pour lesquelles il existe des normes réglementaires d'exposition. Il y a cependant un point faible dans la réglementation puisqu'elle permet aux fabricants d'affirmer que les substances sont leur propriété à partir du moment que les données concernant la santé et la sécurité sont correctes. Il n'est donc pas garanti que les fiches de sécurité donnent vraiment la liste complète des substances contenues dans le produit.

Le fait que les produits d'entretien ne soient pas tous soumis à des normes réglementaires constitue un second problème. En fait, moins de 1000 parmi les quelques 80.000 substances chimiques utilisées par l'industrie sont vraiment normalisées et on ne dispose que de peu d'information sur la véritable toxicité de celles qui restent.

Un consommateur ne peut pas faire grand-chose s'il veut obtenir des informations sur les produits qu'il utilise si les fiches de sécurité ne donnent pas la liste des substances qu'ils contiennent. Il n'existe aucune réglementation qui exige des fabricants de dévoiler leurs substances aux consommateurs. Même les médecins qui sont appelés à traiter des cas d'empoisonnement peuvent avoir des difficultés à obtenir des informations.

Retour


Question: Si je n'utilise pas très souvent un produit particulier et que je prends le soin d'aérer après son utilisation, pourquoi dois-je faire attention si ce produit, utilisé occasionnellement, contient des substances toxiques ?

Les scientifiques commencent à peine à comprendre les effets que peuvent avoir sur la santé une exposition à de faibles doses aux substances chimiques contenues dans les produits d'entretien courants. On ne sait pas encore très bien si de telles expositions peuvent provoquer les symptômes d'une intoxication chimique chez une personne en bonne santé ou si elles aggravent une sensibilité camouflée et non diagnostiquée aux effets des substances chimiques. Les personnes qui ont des allergies, de l'asthme, des maux de tête, celles qui sont dépressives avec tous les troubles qui s'y rattachent, et celles qui ont des troubles auto-immuns peuvent être particulièrement sensibles aux effets toxiques des substances chimiques à cause des altérations chimiques que provoquent ces troubles dans leur organisme.

Les scientifiques ont toujours soutenu jusqu'ici que les expositions à court terme à des toxiques connus n'étaient pas dangereuses, et celà était accepté. Il est cependant de plus en plus évident qu'il faut être prudent étant donné que certaines méthodes de recherches courantes se basent sur des hypothèses qui peuvent être fausses. Pendant des années on a surtout cherché à savoir par différentes études toxicologiques si une substance chimique était cancérogène, ce qui fait que la science n'a tout simplement pas permis d'éclaircir les mystères qui entourent le corps humain exposé aux substancs chimiques. En outre, de nombreux symptômes n'ont pas de biomarkers ou leur présence ne peut pas être porovée d'une manière objective par une analyse de sang ou par d'autres analyses. On ne peut également pas savoir si les animaux qui sont soumis aux tests toxicologiques souffrent de symptômes comme les maux de tête ou d'autre symptômes neurologiques que nous tendons à associer à des expositions à de faibles doses.

On ne sait également pas si des expositions répétées aux substances chimiques à de faibles doses peuvent provoquer des altérations irréversibles dans l'organisme. Nous savons que les alcooliques peuvent développer simulténément les symptômes aigüs qui sont ceux de la consommation d'alcool et des modifications durables du foie et du système digestif. Nous savons également que des expositions répétées à de fortes doses de neurotoxines, (dans le milieu professionnel par exemple), peuvent provoquer des altérations irréversibles du tissu nerveux. Sans études faites in vivo sur les effets que peuvent avoir les substances chimiques ordinaires sur l'organisme, on peut difficilement affirmer que des expositions répétées à ces substances toxiques à de faibles doses n'ont pas d'effet sur la santé, même si ces expositions sont ponctuées par des arrêts. En l'absence de données sérieuses, il est prudent d'éviter ces expositions quand celà est possible.

Retour


Question: N'ais-je pas le droit de choisir si je dois utiliser ces produits ou non ?

Même si vous n'êtes pas convaincu de la dangérosité d'un produit que vous utilisez personnellement, la demande globale des consommateurs pour les substances chimiques peut avoir un impact sur la vie de nombreuses personnes.

La plupart des substances chimiques contenues dans les produits de consommation ordinaires que nous utilisons sont connues pour être toxiques. Si çelà n'est pas le cas à la maison, çà l'est très certainement sur les lieux de travail. Les consommateurs qui achètent des produits contenant des substances toxiques, créent une demande pour leur fabrication. Même si un produit ne contient peut-être qu'une substance chimique toxique en faible quantité, des milliers de livres de cette substance doivent être produites pour que le fabricant puisse les utiliser dans la formulation de ce produit de consommation. Celà veut dire que des centaines, sinon des milliers d'ouvriers sont exposés à des concentrations élevées de ces substances chimiques toxiques, ce qui ne fait qu'augmenter les risques pour leur santé.

Toute utilisation dans la maison d'un produit contenant une substance chimique toxique contribue à la pollution de l'air. Celà constitue un véritable problème pour les intérieurs dans lesquels les concentrations de polluants peuvent être 10 fois plus élevées que dans l'air extérieur. De plus, on ne fait qu'augmenter son exposition et les risques d'intoxication lorsqu'on utilise plusieurs produits contenant des substances chimiques toxiques.

En résumé, les effets cumulés de tous les produits d'entretien qu'on utilise et qui vont ensuite au tout-à-l'égout dans les eaux de rinçage peuvent être assez importants. L'utilisation par une seule personne d'un shampooing parfumé qui va au tout-à-l'égout n'aura pas un impact important, mais son utilisation par des milliers de personnes peut conduire à des concentrations mesurables de substances chimiques dans le tout-à-l'égout, notamment de substances contenues dans les parfums. Cet effet cumulatif nécessite d'augmenter le nombre des stations d'épuration municipales et augmentent les risques de pollution des nappes phréatiques et du réseau d'écoulement environnants.

Souvenons nouys donc que lorsqu'il s'agit de produits de consommation, les choix que nous faisons peuvent avoir des conséquences allant bien au delà de notre cas personnel.

Retour


Question:Est-ce que j'attraperai le cancer si j'utilise un produit contenant une substance cancérogène ?

Il est extrêmement rare qu'une exposition unique et même plusieurs expositions à une substance chimique cancérogène puissent à elles seules déclencher un cancer. Le cancer, bien qu'il soit une maladie terrible et une menace pour notre vie, ne s'attrape pas aussi simplement. Pendant des années, les recherches toxicologiques ont largement sous-estimé que les expositions cumulées à des substances cancérogènes pendant toute notre vie povaient être avec l'âge et l'hérédité la première cause de cancer. Celà est tout aussi vrai pour les cancers qui se déclarent pendant l'enfance, cancers pour lesquels on pense que les facteurs génétiques et les expositions intra-utérines jouent un rôle significatif. Il est inutile de paniquer, même si vous êtes inquiets à l'idée de penser que vous avez pu être exposés sans le savoir à une substance chimique cancérogène. La meilleure chose à faire est tout simplement de supprimer la source d'exposition.

Retour


Question: Si j'utilise un produit toxique mais non cancérogène, est-ce que je peux avoir des problèmes bien après le moment où je l'ai utilisé ?

Avec notre niveau de connaissances actuelles il est pratiquement impossible de dire si oui ou non les symptômes qui apparaissent suite à une exposition à court-terme peuvent se traduirent par des dommages à long terme. Avant que les dégâts ne soient trop importants, votre organisme se sert des symptômes de la sur-exposition qui vont vous inciter à arrêter cette exposition pour tenter de vous éviter une vétitable intoxication. Des expositions répétées à des substances chimiques toxiques peuvent malheureusement entrainer un mauvais fonctionnement de ce mécanisme de protection, augmentant ainsi les risques de dommages pour l'individu.

Le sens de l'odorat est un exemple de ce type de mécanisme et de la manière dont il peut être surpassé. L'odorat a tout d'abord été développé pour être le premier système d'alerte. Notre organisme va nous inciter à fuir les mauvaises odeurs, échappant ainsi aux situations dangereuses. Cependant, à force d'être exposé de manière répétitive au même toxique, notre odorat risque d'être surpassé et nous risquons même de le perdre alors que les effets toxiques restent les mêmes. prenons un exemple; si vous allez dans un endroit où l'eau a un taux de soufre élevé, vous noterez tout d'abord une forte odeur de soufre, mais très rapidement vous ne la sentirez plus du tout. En même temps, une autre personne qui visite le même endroit sentira le soufre durant tout son séjour sans arriver à surmonter sa répulsion pour ce dernier. Il en est de même avec les parfums. A force d'utiliser le même parfum, on risque de ne plus le sentir sur nous, ce qui nous amène à utiliser notre parfum préféré à des concentrations bien au dessus de celles qui sont perçues par les autres.

Maintenant que nous savons que des symptômes comme les maux de tête, la nausée, la confusion mentale, la fatigue, etc. peuvent tous être une indication d'une exposition toxique, nous devons admettre que l'appartition répétée de ce type de symptômes lors de l'utilisation de produits d'entretien chimiques peut vraiment avoir des conséquences sur la santé à long terme. Depuis l'apparition de tant de maladies dont nous ne comprenons pas l'origine, nous ne pouvons plus être certains que ces dernières ne sont pas dues à une exposition chimique qui a eu lieu dans le passé. En l'absence de preuve irréfutable du contraire, il est sans doute préférable de travailler suivant l'hypothèse que ces expositions ont des effets à long terme sur la santé.

De plus, certains produits qui ne provoquent pas le cancer, peuvent entrainer une modification de notre code génétique ou affecter le foetus pendant son développement. Certains symptômes physiques ne sont pas toujours associés à des effets nocifs.

Retour


Question: Les substances contenues dans les produits d'hygiène corporelle sont-elles nocives pour moi, et si non, pourquoi dois-je lire la notice et même essayer de savoir ce que contient le produit que j'utilise ?

L'étude toxicologique d'une substance chimique est faite indépendamment des autres substances avec lesquelles elle se trouve mélangée. N'avons donc aucune information sur les effets de synergie que peuvent avoir les mélanges sur la santé. Etant donné qu'aucune étude sur les effets que peut avoir la formulation des produits sur la santé n'est habituellement exigée, le fait d'indiquer sur une étiquette une longue liste de substances non toxiques n'est pas nécessairement un gage de sécurité pour le produit lui-même. Toutefois, même si aucune des substances n'est particulièrement toxique en elle même, plus un produit en contient et plus les effets de synergie sont possibles. Si vous avez le choix entre plusieurs produits, il est presque toujours préférable d'en choisir un qui ne contienne qu'un minimum de susbtances pour les risques d'effets de synergie.

De plus, il est pratiquement impossible pour le consommateur moyen de se souvenir des noms et de la toxicité des différentes susbtances chimiques contenues dans un produit. Moins il contient donc de susbtances et moins on risque d'en oublier une qui soit nocive.

En conclusion, certains produits contiennent encore des substances que l'on sait toxiques, personne ne les ayant interdites d'utilisation dans les produits d'hygiène corporelle. A titre d'exemple, la recherche a permis de déterminer que certaines substances chimiques contenant les lettres DEA ( cocamide DEA, Lauramide DEA, etc.) ou le mot diethanolamine sont cancérogènes. Depuis que cette information a été rendue publique en mars 1998, quelques entreprises les ont retirées de leurs formulations, mais aucune mesure réglementaire n'a été prise pour empêcher leur utilisation dans les produits de consommation.

Retour


Question: Comment est-ce que je peux savoir si mes symptômes sont dus aux produits d'entretien et aux produits d'hygiène corporelle

En premier lieu, assurez-vous que vos symptômes ne sont pas dus à une augmentation des taux de monoxyde de carbone dans votre maison. En second lieu, cherchez d'autres sources de polluants possibles comme les gaz d'échappement, les polluants industriels, la fumée dégagée par la combustion du bois, etc. Et pour terminer vous devez éliminer comme cause possible les moisissures et les autres allergènes de la maison.

Après avoir éliminé les autres possibilités, la seule chose qui vous reste à faire est de retirer de votre environnement tous les produits d'entretien ou d'ygiène corporelle si votre congestion nasale, vos maux de tête, votre léthargie ou tout autre vague symptôme sont dusà ces derniers. Parmi ces produits citons tous les produits d'hygiène corporelle parfumés ou alcoolisés ainsi que les produits de nettoyage des surfaces (nettoyant de vitres, nettoyants multi-usage, etc.), les lessives parfumées, les désodorisants de l'air, de tissus ou de moquettes, les désinfectants et les déodorants. Il se passera peut-être plusieurs mois avant que vous ne constatiez une différence , comme il peut se passer un bon moment avant que les parfums ne disparaissent ou ne soient éliminés par le lavage de vos vêtements et que votre organisme ne se débarasse des excès de substances chmiques qui se sont accumulées votre vie durant. Il se passera également un certain temps avant que votre nez puisse à nouveau sentir le parfum à de faibles concentrations, mais quand vous le ferez vous sentirez des choses que vous n'aviez jamais senties auparavant. En fin de compte, si ces produits sont réellement la cause de vos symptômes vous allez remarquer deux choses: 1) Vous vous sentez mieux quand vous êtes dans votre maison et que vous n'avez pas autour de vous de produits contenant des substances irritantes et des parfums; 2) vous constatez une différence notable dans votre bien-être quand vous êtes exposés à des produits contenant des substances irritantes ou des parfums.

Selon les sacrifices que vous acceptez de faire vous pouvez rendre votre environnement moins toxique en faisant certaines choses ( réduire votre dépendance aux produits commerciaux par exemple ), ou vous pouvez vous attacher à utiliser des produits non parfumés et respectueux de l'environnement et vous serez heureux de vous sentir mieux.

Retour


Question: Pourquoi les fabricants sont-ils autorisés à vendre ces produits s'ils sont vraiment dangereux pour la santé ?

L'un des plus grand mythes du consommateur mondial est de pouvoir utiliser en toute sécurité tout ce qui peut être acheté sans ordonnance. Celà ne peut plus être vrai. Jetez un oeil sur les produits disponibles et vous verrez que beaucoup d'entre eux sont étiquetés, vous indiquant que le produit peut présenter des risques pour la santé et la sécurité. Bien d'autres ne portent pas cette étiquette de mise en garde s'ils ne sont pas considérés comme irritants primaires, inflammables, explosifs, corosifs ou comme poisons évidents. De plus, bon nombre de consommateurs ignorent ces mises en garde ou ne les lisent même pas.

Malgré le souhait des fabricants d'avoir des produits sains, les substances contenues dans les produits de consommation courants sont très peu couvertes par la réglementation. Il est fréquent que des années soient nécessaires avant qu'il soit demandé aux industriels ne serait-ce que le retrait progressif d'une substance chimique que l'on vient de découvrir comme dangereuse ou même cancérogène. Pendant ce temps, le public continue imprudemment à être exposé à des substances potentiellement dangereuses. Hormis la FDA qui contrôle les cosmétiques (shampooings, lotions, savons et cosmétiques) , les fabricants de cosmétiques sont très peu contrôlés et il ne leur est pas demandé de prouver l'innocuité de leurs produits. En fait, la FDA n'enquête même pas sur les plaintes des consommateurs en ce qui concerne les cosmétiques sauf si sur une période très courte elle en reçoit un grand nombre qui peuvent être étayées par une preuve médicale.

Les consommateurs doivent vraiment être leurs propres chiens de garde quant il s'agit de la sécurité des produits que nous apportons à la maison. Quand un produit est concurrencé par d'autres moins toxiques, nous avons la responsabilité sociale d'utiliser le moins toxique.

Retour


Question: J'aime vraiment utiliser un parfum, pouquoi devrais-je y renoncer ?

On se parfume avant tout pour être attirant pour les autres. Des campagnes de publicité bien menées mettent en avant certains effets des parfums et il existe toute une recherche dans ce domaine. Le nez de l'homme est un organe extrêmement complexe et sensible capable d'imprimer les différents parfums dans sa mémoire. Non seulement le bébés apprend rapidement à connaître les odeurs de sa mère, mais il apprend également à renifler sa poitrine si elles allaite, et ce même pendant son sommeil.

S'il est vrai que notre nez nous permet de détecter à des concentrations infimes les phéromones qui sont des substances attirantes libérées par notre corps, nous savons depuis longtemps que les parfums ont le pouvoir d'augmenter nos réactions physiologiques lorsque nous sentons nos partenaires. On sait que différents parfums provoquent des changements physiologiques divers, dont une certaine décontration et un changement d'humeur. Les parfums ont de toute évidence un effet pharmacologique lorsque se produisent des changements physiologiques. En un mot, les parfums peuvent avoir les mêmes effets que les drogues. Tout comme les produits pharmaceutiques autorisés ou les drogues interdites, ils peuvent avoir des effets secondaires involontaires.

Bien qu'il soit tout à fait probable que le fait d'utiliser occasionnellement un parfum ne présente aucun danger, il est une raison majeure pour laquelle nous devons réduire ou arrêter d'utiliser des parfums synthétiques (contrairement aux huiles essentielles dont nous parlerons plus loin), c'est que nous ne pouvons savoir de quelque manière que ce soit à quoi nous exposent pour tous les différents parfums qui existent. Plus de 5000 substances chimiques sont utilisées pour fabriquer les parfums, et chacun d'entre eux peut contenir jusqu'à 600 substances chimiques différentes. A ce jour, seule une fraction de ces substances a été testée pour sa toxicité. De plus, il est largement prouvé que les parfums sont responsables d'effets divers sur la santé, allant des réactions allergiques au déclenchement de crises d'asthme et de maux de tête. A savoir si les parfums synthétiques provoquent vraiment des troubles reste encore un sujet de discussion, mais l'absence de données solides ne doit pas nécessairement être un argument en leur faveur.

Le fait que vous alliez vers des produits de consommation sans parfums, ne veut pas dire pour autant que vous devez vivre totalement sans eux. L'utilisation des huiles essentielles pour vous parfumer et dans les produits que vous utilisez reste une alternative sans danger tout à fait acceptable. A titre d'exemple, si vous voulez que vos vêtements sentent bon le frais vous pouvez acheter une lessive exempte de tout parfum à laquelle vous ajoutez quelques gouttes d'huile essentielle au moment de la lessive. Vous pouvez en faire de même avec vos lotions corporelles qui ne contiennet pas de parfums, avec les shampooings et les autres produits, mais faites attention que les huiles essentielles que vous utilisez n'aient pas eux aussi des effets pharmacologiques (en fait, les effets pharmacologiques des huiles essentielles sont à la base de l'aromathérapie de la médecine alternative).

Les huiles essentielles sont extraites naturellement des plantes alors que les parfums sont fabriqués en laboratoire, c'est ce qui fait leur différence. On ne sait pas très bien pourquoi il y a de telles différences entre leur toxicité mais il est clair que les essences fabriquées en laboratoire n'ont rien de comparable avec leurs homologues naturelles. Consultez un bon livre sur la naturothérapie si vous voulez mieux connaître les huiles essentielles (et apprendre à créer votre propre parfum).

Retour


Question: Je ne peux pas sentir les parfums contenus dans la plupart des produits que j'utilise, et ils ne semblent pas me déranger du tout , alors pourquoi dois-je utiliser des produits ne contenant pas de parfum ?

Il se peut que vous n'arriviez plus à sentir les parfums contenus dans les produits que vous utilisez parce qu'à force de les utiliser votre nez devient insensible à ces parfums particuliers. Parce que la plupart des produits que vous utilisez sont parfumés, votre nez peut arriver à une sorte d'overdose , vous empêchant ainsi de voir à quel point les parfums font partie de notre société. Vous devez faire la différence entre l'utilisation du parfum dans votre propre maison et le fait d'en porter dans les lieux publics, plus particulièrement dans les endroits où pouvez être en contact avec les autres. Les personnes migraineuses et asthmatiques qui subissent les effets des parfums contenus dans les produits qu'elles utilisent se comptent par millions, alors qu'elles n'ont pas l'impression de le faire. Il n'est pas nécessaire d'utiliser un produit pour y réagir. Les personnes souffrant de migraines et d'asthme sont tellement sensibles aux parfums que le seul contact avec ceux qui sont utilisés par les autres suffit dans certains cas à déclencher chez elles des crises d'ashme ou des migraines. Une crise d'asthme peut instantanément mettre votre vie en danger, et si les migraines à elles seules ne peuvent être mortelles, elles peuvent cependant constituer un danger réel pour ceux qui en souffrent; risque d'accident de voiture par exemple.

Ne serait-ce que par courtoisie pour ceux qui vous entourent, il serait sage que vous considériez avec attention combien le choix de votre parfum peut avoir un impact sur les autres. Ce n'est pas parce que vous ne pouvez pas sentir un parfum qu'il ne peut pas provoquer des troubles chez les autres. Si certains vous demandent de vous parfumer un peu moins lorsque vous êtes avec eux, respectez leur demande, et comprenez qu'ils ont la réalité médicale pour eux.

Retour


Question: J'ai demandé à mon patron d'interdire les parfums sur mon lieu de travail. Comment puis-je démontrer que je ne peux pas travailler avec des parfums autour de moi ?

De nombreuses personnes se voient opposer une certaine résistance quand elles veulent promulguer un règlement interdisant les parfums sur leurs lieux de travail, parce que les autres ont l'impression que leur liberté est bafouée. Les personnes ont le plus souvent le sentiment qu'elles ont le droit de choisir si oui ou non elles peuvent porter un parfum (la plupart d'entre elles aiment les parfums), et elles ont l'impression que leurs droits sont bafoués quand elles ont le sentiment que leur choix ne peut avoir de conséquence pour leur santé.

La meilleure façon de gérer de telles situations est sans doute d'y répondre d'une manière positive et non négative. Commencez par demander à votre médecin une lettre spécifiant que vous devez éviter les parfums pour des raisons de santé, avant d'aborder votre direction pour lui demander d'établir une réglementation interdisant les parfums. Proposez un compromis si votre direction a l'impression qu'une telle réglementation est trop difficile à instaurer et demandez lui de vous aider pour trouver un accord entre vous et les personnes avec lesquelles vous êtes le plus souvent contact. Vous pouvez contacter votre bureau fédéral des droits civils dans le cas ou vous n'arriviez pas à le faire vous-mêmes. Dans de nombreux états, ce bureau peut vous aider à trouver un compromis avec votre employeur.

En gage de paix, vous pouvez envisager une soirée sur le thème de " fabriquez votre propre parfum" lors de laquelle vous inviterez vos collègues de travail à créer leur propre parfum en utilisant des huiles essentielles que vous aurez choisies et qui ne vous posent pas de problème. Celà les tranquillisera de penser que vous n'essayez pas de leur dicter leurs pratiques d'hygiène mais qu'au contraire vous êtes vraiment gêné par leurs parfums. Vous aiderez à atténuer l'inévitable conflit qui risque d'éclater suite à votre demande d'interdiction des parfums sur votre lieu de travail, si vous leur reconnaissez le droit d'en porter.

19 janvier 2001

Retour


Retour dernières nouvelles / retour effets sur la santé /